Bonjour,

Un toot public est en accès libre, en utilisation libre, peu importe le moyen utilisé pour y accéder.

Corrigez votre façon de publier si ça vous dérange.

Fin du drama.

@dada y a des gens qui se plaignent sur leurs pouets publics sont... publics ? :D

@linuxine @dada non ils se plaignent que les pouets publics soient archivés et donc consultables ailleurs.

c'est comme si j'allais enregistrer des gens dans la rue pour archiver leurs propos sous prétexte qu'ils parlent dans un lieu public.

c'est marrant comme des gens très attachés aux notions de respect de la vie privée semblent pas comprendre que créer une base de données de tous les messages mastodon de tout le monde sans leur accord c'est pas joli joli.

de mémoire il y a une option pour ne pas être référencé sur les moteurs de recherche également, et la recherche sur masto est limitée au hashtags et users donc retrouver certains pouets, même public est, volontairement, compliqué.

Une base de données permettrait à n'importe qui, non inscrit, de feuilletter tout ça sans problème.

@Oz @linuxine @dada
Non : si tu parles dans la rue avec un pote, c'est une conversation privée.
Si tu prends un escabeau et que tu harangues la rue, c'est une conversation publique, et tu serais bien hypocrite de pleurer si un média a repris ton discours.
Les posts publics sur le fédiverse sont de la seconde catégorie.
Et comme on peut faire des posts non-publics, plus besoin de pleurnicher...

@bob @Oz @linuxine @dada C’est justement à cause de messages de la forme « Internet, on fait ce qu’on veut, la loi ne s’applique pas » que l’on accepte des comportements choquants sur Internet… et que l’on s’y habitue. L’étape d’après, ce sont les gens qui ensuite appliquent ces méthodes non-éthiques à la vie hors-ligne en ne voyant même plus le problème : nouvelobs.com/societe/20190301

Il me semble que la loi est pourtant très claire sur la vie privée : ce n’est pas parce que c’est sur Internet que l’on peut en faire ce qu’on veut. Ce n’est pas parce qu’une image est trouvable sur Google qu’elle n’a pas de droits d’auteurs. Et c’est normal qu’on puisse se défendre contre des gens mal intentionnés qui ne respectent pas la loi.

@MartinShadok
+1
Déclaration universelle des droits de l'homme des nations unies
(J'aurais préféré "droits humains". Il s'agit de droit fondamentaux !!!)

Article 12

Nul ne sera l'objet d'immixtions arbitraires dans sa vie privée, sa famille, son domicile ou sa correspondance, ni d'atteintes à son honneur et à sa réputation. Toute personne a droit à la @bob @Oz @linuxine @dada - 1/2

protection de la loi contre de telles immixtions ou de telles atteintes.

Les articles 11 et 12, pour la France, de la déclaration universelle des droits de l'homme et du citoyen sont intéressants aussi

@bob @Oz @linuxine @dada @MartinShadok - 2/2

@XavCC Je fais encore le distinguo entre le droit et la technique. La technique utilisée par les chercheurs italiens pour récupérer les données est... là. Qu'on aime ou pas. Faudrait balancer des juristes dans l'affaire pour savoir si les conditions légales sont bonnes.
Je parle aussi d'erreurs souvent commises : le Fédiverse est un réseau social. Croire que les messages ne se retrouveront pas ailleurs est une conception faussée, comme le fantasme de sécurité.

@bob @Oz @linuxine @MartinShadok

@XavCC Le Fédiverse esquive les problèmes de censure et de centralisation des données : c'est tout.
Un admin peut allègrement s’asseoir sur la vie privée des utilisateurs en allant fouiller dans sa base de données, messages dit "privés" compris.
La réaction de certains et certaines prouvent, je crois, qu'ils sont persuadées d'utiliser un réseau chiffré de bout en bout et en vase clos.

Non.

@bob @Oz @linuxine @MartinShadok

Follow

@dada Ah mais on est d’accord que la technique est là, et oui, on peut faire cela. Cela ne veut certainement pas dire que c’est légal de faire cela, encore moins moral.

Il m’arrive de ne pas fermer à clef chez moi quand je vais dormir. C’est bête, mais ça demande un effort de vérifier si la porte est bien fermée. Il est ainsi techniquement possible de venir aller chourer mon ordinateur la nuit. C’est possible. Mais cela ne signifie pas que c’est légal ou éthique. J’en ai conscience, et j’essaye de ne pas le faire trop souvent : je ne me persuade pas que je suis en sécurité quand je fais cela. Mais je pars aussi du principe que la quantité de voleurs est faible.

Et rejeter la responsabilité sur les utilisateurs, cela ne me semble pas être une bonne chose. Leur indiquer qu’ils ne sont pas aussi en sécurité qu’ils le pensent, oui. Mais leur rejeter la responsabilité, non.

@MartinShadok En tant qu'admin qui s'occupe d'une instance Mastodon et Pixelfed, je fais tout ce que je peux depuis des années pour répandre la bonne parole et répondre aux questions des utilisateurs.
Quand on attaque le réseau parce qu'une méconnaissance de la situation technique fait délirer les utilisateurs au choix non éclairé, je me sens mal. C'est sans doute un comportement malheureux.

@dada Je suis d'accord que l'on a tendance à ne pas trop se préoccuper en général de comment fonctionnent les outils qu'on utilise 🙁

Sign in to participate in the conversation
Aleph

Generalistic Mastodon instance for open-minded people. Instance Mastodon généraliste pour personnes ouvertes d'esprit.