Follow

C'est assez impressionnant de voir comment la formate parfois ses idées. C'est rare, mais quand ça arrive, c'est assez impressionnant. Il n'y a pas de mot en anglais pour dire « association (loi 1905) ». Il y a bien “charity”, “union”, voire “club”, mais ces mots sont très loins de traduire toute la subtilité de la notion. Ce mec vient d'utiliser “company” comme traduction… c'est tellement à côté de la plaque que je ne sais pas par où commencer 🤦
stardew.city/@gingerrroot/1020
Parce que oui, pour une compagnie, ce genre de comportements ne seraient pas acceptables. Sauf que n'est *pas* une compagnie. Apprenez une autre langue que l'anglais les mecs. (Vous remarquerez, je suis gentil : j'aurais pu dire « apprenez sept langues avant de parler », ça aurait été méchant 😅)

Je reçois tout plein de réponses me proposant des traductions. C’est cool ☺ Merci.

Donc effectivement, “nonprofit”, “foundation”, etc. sont de très bonnes traductions… mais elles me dérangent encore. La raison est que les gens ne vont pas penser à la même chose qu’un rennais à qui on parlerait d’une association.
Genre avec “foundation”, on voit un but humanitaire, ou une grosse association… pas forcément à quelque chose de local conçu pour rassembler des gens. Je ne pense pas que les gens pensent directement qu’une association locale de crochet puisse être considéré comme une “foundation”… alors que c’est la première image qui me vient pour « association ».

C’est plus un problème de culture que de langue, en l’occurrence. Mais ça ne viendrait à personne de critiquer une association de crochet parce qu’ils n’utilisent pas du fil de telle marque ou je ne sais pas quoi… de même que ça ne me viendrait pas à l’idée de dénigrer FramaSoft juste parce qu’ils priorisent différemment leurs développements logiciels !

@marsxyz Ah oui, c'est très bien “non-profit”, merci ! ☺️
Ça ne traduit pas le fait qu'une association est une personne morale et que sa gestion est soumise au vote, changeant la direction tous ans, mais c'est mieux que les autres traductions que j'avais proposé. (Le vote n'est pas forcément inscrit dans les statuts d'une association, mais comme la quasi-totalité des associations font comme ça, ça crée un usage associé au mot… et ça me semble un aspect important du mot 😊)
(C'est un concept assez alien ici à Londres et j'ai toujours eu du mal à l'expliquer.)

@MartinShadok @marsxyz non-profit organization, c'est le terme que je connais moi

@marsxyz @MartinShadok Encore une attaque du crew de Ginny Mcqueen à part ça.
Ça commence à faire beaucoup... à en croire certain.e.s Framapiaf et Mamot ce serait les 4chan français faut pas abuser quand même

@MartinShadok Le plus proche serait "non profit organisation" je pense

@MarcFramboisier @MartinShadok et encore ça doit dépendre du pays anglophone (notions légales, etc.)
Mais Foundation comme dans EFF oui ça pourrait coller

@MartinShadok tiens, apparemment il y a une différence sémantique entre "nonprofit" et "not-for-profit"... en.wikipedia.org/wiki/Nonprofi.

Je n'ai pas vraiment creusé le contexte, mais l'un des deux devrait convenir, non?

@MartinShadok On galère à traduire "adhérent" et la notion d'adhésion chez nous. Donc on parle de "subscription" mais on appellerait pas ça un abonnement en français... :/

@Neil J’aurais dit « member », mais on perd du sens avec ce mot 😕

@MartinShadok Le terme correct, c'est "non-profit association", souvent abrégé en "non-profit".

@agarwaen
Dommage d'utiliser une négation. Mais bon, en français, on dit «sans but lucratif».
@MartinShadok

@fredurb1 @MartinShadok ah bon ? Pourtant, framasoft est plein de gens qui passent leur temps à entreprendre des choses ...

@MartinShadok Il y a un mot en anglais pour association : "non-profit".

Et justement, ca passe impec pour Framasoft.

Constatons aussi qu'il y a nombre de trucs en France qui sont des assos, alors que ca n'a pas de sens. Ce devrait être des fondations. Sauf que le mot est trop pompeux, trop peu courant...

@MartinShadok

Est-ce la langue qui formate une société ou la société qui formate la langue ?

En clair est-ce que l'on peut penser seulement avec les mots dont on dispose ou est-ce que nous fabriquons les mots pour pouvoir penser nos idées ?

vous avez 4 heures lol

Allez hint : fediverse

@Phigger @MartinShadok

Oui c'est une vision de la chose, vision bien transmise par l'école parce que cela l'arrange (l'école).

on se dit que si on supprime les mots on ne peut plus parler de la chose puisque l'on a pas de mot. ce n'est que partiellement vrai, il faut que l'individu n'ait plus les concepts non plus, sinon il va recréer des mots pour jongler avec les concepts.

C'est pour cela qu'en même temps (ah ah ah), ils effaçaient l’histoire.

1/2

@Phigger @MartinShadok

Parce que de l'histoire on retrouve le concept et on ré-invente des mots. (d'ailleurs la formation du langage est la preuve) on a créé les mots pour penser.

imaginons que l'on enseigne certains concepts et pas d'autres, même si les mots existent on les dénaturera pour les utiliser à autres choses. Il y a actuellement des foultitudes d'exemples..

ainsi ce qui forme cette société formatée de merde c'est l"éducation et pas les mots qui existent. 2/3

@Phigger @MartinShadok

On peut penser que le concept existe avant les mots, on peut supprimer les mots pour le désigner, on inventera un nouveau mot, on créera le mot APRÈS le concept, pour le désigner.

Ce qui fait la société actuelle est de dénaturer les mots pour nous empêcher non de penser mais de dire. ainsi traiter un mec de raciste est faux, il ne pense pas en terme de race, il aime juste pas...

L'école formate les idées, peu importe les mots qui existent, il faut s'en libérer

@herve_02 Ce n'est pas tant le manque de mot qui est un problème en général : c'est la subtilité des mots. Autant il est facile d'ajouter un concept, autant il est très difficile de séparer des concepts.

Par exemple, en français, il y a deux mots : libre et gratuit. En anglais, il n'y en a qu'un : free. Cela signifie que l'on peut toujours traduire « libre » ou « gratuit » par « free », mais on a tout de même perdu à la traduction… et on risque de prendre l'un pour l'autre. Pire : des gens risquent de ne pas faire la différence entre les deux concepts.

Dans 1984, il n'était pas impossible de parler de thoughtcrime, mais il était impossible de nuancer la discussion.

J'ai parfois des désaccords au boulot qui se finissent essentiellement par moi faisant la liste de tous les sens d'un mot, et insistant sur le fait que ces différents sens sont bien différents. Quand je peux traluire les mots dans une langue qui fait la différence, je le fais. Mais avec les monoglottes, c'est difficile 😕

@MartinShadok

Oui on est bien d'accord. Les anglo-amerlocs ont dont l'expression :
free as beer ou free as speech.

Parce que la société n'a pas créé les mots pour les différencier. Cela rejoint d'ailleurs le point de départ : rien sur association. La société c'est créée sur le commerce et la spoliation, elle n'a pas l'idée de la coopération et donc pas eu 'besoin' des mots correspondants.

J'ai la même guerre sur ce que j'appelle un glissement de sens ./.

@MartinShadok

et pour rentrer dans le troll. sur le cas de vincent lambert, on dit arrêter les soins pour que la majorité des gens pensent qu'on lui donne des traitements médicaux pour le maintenir en vie, alors qu'on ne fait que le nourrir et l"alimenter, rien de plus, comme on le fait à tous le monde sur terre.

C'est un glissement de sens qui manipule.
On manque tellement de culture pour lutter, j'en veux beaucoup à l'école.

@MartinShadok C'est une grande nouvelle qu'il arrive que des concepts ne voyagent pas tous, ou pas complètement, d'une langue à l'autre.

Par exemple en français de Suisse romande, « association (loi 1905) », ne veut rien dire, il faut le traduire, certainement assez improprement en « association ».

😉

Sign in to participate in the conversation
Aleph

Generalistic Mastodon instance for open-minded people. Instance Mastodon généraliste pour personnes ouvertes d'esprit.